La reconstruction par prothèse

Outre l’augmentation mammaire, les prothèses sont également utilisées pour la reconstruction mammaire. Il s’agit d’une technique simple offrant une reconstruction de qualité aux femmes après une ablation totale du sein.

Principes

Cette intervention a pour but de reconstituer le volume et les contours du sein par la mise en place d’une prothèse interne au dessous du muscle pectoral.
Elle peut être réalisée en même temps que l’ablation du sein (reconstruction mammaire immédiate) ou dans un deuxième temps (reconstruction mammaire secondaire).
Cette prothèse interne est, dans les cas les plus simples, la prothèse permanente. Ce peut être dans certains cas une prothèse temporaire d’expansion tissulaire destinée à augmenter la quantité des tissus de couverture (peau, muscle) de la prothèse permanente ce qui peut donner un aspect plus naturel au sein reconstruit.

Les prothèses sont toutes constituées d’une enveloppe en élastomère de silicone qui peut être lisse ou plus ou moins rugueuse (texturée) pour diminuer le risque de formation de coque.
Cette prothèse peut être remplie ; soit de sérum physiologique (eau salée), soit de gel de silicone.
Il existe plusieurs formes de prothèses : rondes ou « anatomiques » (cf Augmentation mammaire – Prothèses rondes ou anatomiques) dont l’épaisseur est plus importante dans la partie inférieure et simule le profil d’un sein naturel.
Quant à la prothèse temporaire d’expansion, son remplissage sera réalisé par du sérum physiologique injecté par une valve qui peut être soit intégrée à la prothèse soit situé à distance sous la peau.

En pratique

L’intervention est réalisée sous anesthésie générale. Ceci nécessite une consultation pré-anesthésique au minimum 48 h avant l’intervention.
Elle dure 1 h et nécessite une hospitalisation de 2 à 4 jours principalement en raison de la nécessité d’un drainage post-opératoire.
Une reprise du travail peut être envisagée 2 semaines après l’intervention.