La malformation du sein

Les malformations des seins sont fréquentes et sont responsables d’une gêne fonctionnelle et psychologique importante pour les patientes. On distingue essentiellement le syndrome de Poland et les seins tubéreux.

Les principes de la malformation du sein

Le traitement d’une malformation mammaire repose dans un diagnostic précis de celle-ci afin de proposer la technique chirurgicale la plus adaptée.

Le syndrome de Poland

Le syndrome de Poland associe une hypoplasie mammaire et une malformation thoracique d’importance variable et parfois des anomalies du membre supérieur.
L’expression minimale de la malformation thoracique est l’absence de portion sternocostale du muscle grand pectoral.
La glande mammaire est généralement hypoplasique, parfois totalement absente.
La plaque aréolo-mamelonnaire est généralement de petit diamètre, située en haut et en dehors et elle peut même être totalement absente.
Le traitement chirurgical des syndromes de Poland est complexe. Dans les formes modérées, l’implantation d’une prothèse mammaire peut être associée à une prothèse sous-claviculaire ou à un lipofilling, voire à une transposition du muscle grand dorsal. Le traitement des formes majeures du syndrome de Poland est difficile et relève de techniques issues de la reconstruction mammaire après cancer.

Les seins tubéreux

Cette malformation peut être classée selon trois stades qui relèvent de méthodes chirurgicales différentes.
L’anomalie commune à tous les seins tubéreux est une anomalie de la base d’implantation du sein : celui-ci prend un aspect de tubercule.
Les autres critères de seins tubéreux sont :

  • Une position haute du sillon sous-mammaire.
  • Les anomalies de la plaque aréolomamelonnaire : elle est toujours large par rapport au volume du sein.
  • Les anomalies de volume mammaire. Les seins sont le plus souvent hypotrophiques (bonnet A) mais ils peuvent être de volume normal et même parfois hypertrophiques.
  • L’asymétrie mammaire est présente dans plus de deux tiers des cas.

Les deux seins sont généralement tubéreux et tous les grades peuvent être associés.
Le traitement de cette malformation visera à obtenir une poitrine la plus naturelle et symétrique possible. L’injection de graisse ou Lipofilling a révolutionné la prise en charge de cette malformation. Nous effectuons systématiquement au moins une séance d’injection de graisse afin de donner du volume à la portion inférieure du sein. Une deuxième intervention consiste alors dans la pose de prothèses en silicone ou par une nouvelle injection de graisse selon les cas.

En pratique

  • Le diagnostic de la malformation nécessite souvent des examens complémentaires.
  • Si une malformation thoracique est associée, un scanner est demandé afin d’effectuer une reconstruction en 3 dimensions.
  • Si une injection de graisse est envisagée, une mammographie numérisée ainsi qu’une IRM mammaire est prescrite.
  • Toutes les interventions pratiquées se font sous anesthésie générale. Une consultation d’anesthésie est obligatoire au maximum 48 h avant l’intervention.
  • L’arrêt du tabac est nécessaire au moins 1 semaine avant toute intervention.
  • Les chirurgies les plus lourdes, notamment la pose d’un implant thoracique sur mesure peuvent nécessiter jusqu’à 3 jours d’hospitalisation.